“Ana Otaku” E-mag

Ceux qui suivent mon blog depuis assez de temps maintenant peuvent savoir que je suis rédactrice dans un magazine en ligne marocain, un e-mag, fait par et pour les Otakus du pays. L’e-mag s’appelle « Ana Otaku » et l’équipe a bien voulu accepter mes rédactions et mes contributions.

Curieuse que je suis, j’ai « harassé » le fondateur de l’e-mag pour me donner tous les détails sur comment ce magazine a vu le jour ! A ma connaissance, c’est le premier du genre dans notre pays qui soit entièrement dédié à la communauté des Otakus marocains et je ne pouvais pas rater l’occasion de vous le présenter.

Je vous présente donc « Ana Otaku », à travers son créateur, Taha. Ce jeune homme d’à peine 18 ans a une grande vision et beaucoup d’ambition. Oui, c’est le même Taha qui a créé la maison d’édition « Furai Edition » dont Hina a parlé car elle a édité son manga « Love Game » (Article Ici). Mais ça, c’est une autre histoire !

Je vous préviens, Taha est vite devenu un ami (ainsi que d’autres membres de l’équipe), ça n’a donc pas été la plus professionnelle des interviews :p

Wind in a Box– Tout d’abord, encore merci de m’avoir permis d’intégrer l’équipe et de contribuer à l’e-mag et surtout merci d’avoir accepté de réaliser cet interview.

Taha– Je t’en prie !! Et c’est un plaisir d’accueillir de nouveaux membres, ça aide à améliorer notre travail et donne un nouveau souffle. Pour l’interview, j’attendais sagement que tu demandes 😉

WB– Première question : Comment tu as eu l’idée de l’e-mag ?

Taha– Au début, j’ai voulu créer un magazine imprimé ; mais je n’ai pas assez de ressources financières et je n’ai que 18 ans donc on ne me prend pas trop au sérieux pour avoir les autorisations nécessaires!  J’ai soumis l’idée à mon ami Amine de la Manga Afternoon qui m’a proposé l’alternative de commencer par une version en ligne, avec un magazine électronique. Et c’est comme ça que « Ana Otaku » a vu le jour : un magazine mensuel par et pour les Otakus marocains.

10455444_597330590387604_9054572026819801020_n

WB– Comment tu as fait pour composer l’équipe, surtout pour le premier numéro ?

Taha– Il m’a fallu 2 mois pour regrouper une équipe de 12 rédacteurs, avec de bons niveaux de  compétences en rédaction. Je les ai « recrutés » en leur parlant sur Facebook et en diffusant une annonce sur la page Facebook « Blue Batafurai ». Le premier numéro publié en Mars 2014 était le résultat d’une collaboration entre nos rédacteurs et nos partenaires (Manga Afternoon, MFJ et A2 Posters au début). Par la suite, j’ai dû déléguer un peu de responsabilités à certains talentueux en rédaction et les nommer « Rédacteurs en chef » pour m’aider à mieux organiser le travail.

WB– Quelles sont les étapes pour faire sortir un numéro ? Comment cela se passe concrètement ?

Taha– Ben comme n’importe quel autre magazine : la rédaction, le design et la publication ! Le détail du travail est une affaire familiale !

WB– Affaire familiale ??

Taha– Ben oui ! Pour moi, nous formons une famille, surtout que nous sommes tous jeunes et de la même génération. Nous sommes des Otakus, des Gamers ou des Fans de Dramas qui vivent leur passion à travers des mots qui reflètent leurs joies dans ces dimensions.

WB– Tu me sors de la poésie là ? Avoues : tu les paies combien ? Je ne réclamerais pas une part, sois en rassuré.

Taha– (rires) Je les paie 10 000 Dhs par articles, plus les bonus, comme tout autre rédacteur dans le monde. Plus sérieusement, nous travaillons par passion et non pour l’argent, même si chaque membre de l’équipe mérite une récompense pour le travail acharné qu’il fournit. En plus, les rédacteurs et les designers sacrifient leur temps libre pour rédiger et organiser des articles, parfois même quand ils sont submergés par les études ou les examens et je les remercie profondément pour leur dévouement. D’un autre côté, c’est un magazine électronique donc il n’y a pas de rentrées d’argent via les ventes et nous ne réalisons pas des gains financiers. Ce que nous gagnons, c’est l’amour des fans et leur joie en lisant les articles liés à leur passion pour les japanimations et les mangas. Ceci nous rend amplement satisfaits !

WB– En parlant d’études et d’examens, les membres ont quel âge ?

Taha– Les âges varient entre 15 et 30 ans. C’est une équipe jeune, dynamique, motivée et surtout passionnée.

WB– Quels sont les obstacles que tu as rencontrés en créant l’e-mag ?

Taha– Le challenge c’est qu’on s’est fixé d’atteindre milles lecteurs et on l’a relevé ! Les autres obstacles sont surtout d’ordre technique vu que personne d’entre nous n’est formé dans le domaine du journalisme, de l’infographie, du design ou tout ce qui touche à un magazine électronique.

WB– Tu penses qu’un de ses jours, le magazine peut avoir un format papier ?

Taha– J’espère bien, je suis optimiste par rapport à cela, mais c’est loin d’être demain.

10648719_614756891978307_4424715096479818945_o

Je me suis dirigée ensuite vers l’une des deux rédactrices en chef du magazine. Chaimae est une fille hyper gentille et très serviable. C’est la rédactrice en chef donc elle s’occupe de la réception des articles du mois, d’en vérifier le contenu et le modifier/corriger.

Chaimae : «  J’ai 19 ans et j’ai intégré l’équipe au tout début. Initialement, j’ai été la rédactrice de la rubrique Cosplay mais vue le besoin d’un rédacteur en chef et le besoin de mieux gérer l’équipe, j’ai été promue en tant que rédactrice de la rubrique Cosplay uniquement. Au fur et à mesure que le magazine avançait, les besoins se sont développés et j’ai donc été promue rédactrice en chef globale. Mon rôle est d’inspirer, aider les rédacteurs, vérifier et corriger la première version des articles et de transmettre les articles finaux aux designers. C’est une tâche à la fois intéressante et amusante, même si mes études la rendent parfois un peu difficile.

L’e-mag, au futur, je le vois bien imprimé, avec une jolie couverture en plastique et dans tous les kiosques ! Mais c’est vraiment loin donc espérons et prions ».

L’équipe en entier vous donne rendez-vous chaque mois pour un nouveau numéro et des articles variés. Les rubriques fixes de l’e-mag sont : le dossier du mois et culture Japon (qui présentent des facettes intéressantes du pays au soleil levant), Cosplay, Jeux Vidéos, Manga & Anime, J-Musique et J-Drama ainsi que le jeu du mois avec des cadeaux à la clé !

Lien vers la page Facebook de l’E-mag: https://www.facebook.com/anaotakuu

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: