Prémonitions (3)

Lisez la partie précédente d’abord Ici ; ou commencez par le tout début Ici 🙂 

… j’eus une autre prémonition : son fiancé, Amine, allait l’appeler au téléphone pour demander de nous rejoindre et passer la soirée chez nous. […] Laila allait refuser, prétextant qu’il était dangereux de conduire pendant cette tempête. Ensuite, elle allait passer toute la soirée à se morfondre sur sa décision … bref, elle était sur le point de gâcher la soirée …

J’ai décidé de ne rien lui dire, la situation semblait inévitable, et je m’apprêtais à fuir en douce vers ma chambre dès que la sonnerie de son portable aura retenti. Sur le seuil de ma chambre, juste quelques secondes après m’être levée, ma vision a changé! Je fus frappée par un deuxième scénario: Quand Amine demanderait de nous rejoindre, Laila allait demander mon avis et j’allais lui conseiller qu’il vienne: “oui, plus on est de fous plus on s’amuse! En plus tu vas rester grincheuse et nous gacher la soirée s’il ne vient pas… and you know it!!

Pour la première fois, ma vision avait changé! De plus, la nouvelle alternative m’impliquait directement et comprenait une participation, une décision de ma part. D’ailleurs, je me demandais souvent pourquoi aucune vision ne me concernait jusqu’à présent: c’était toujours relatif aux personnes de mon entourage et je n’y ai jamais joué aucun rôle. Là, c’était différent; non seulement je participais mais mon action allait changer le cours de la vision. Ce qui m’embêtait le plus, c’était que les deux prémonitions n’étaient accompagnées d’aucun sentiment de certitude. Le coup de fil d’Amine était le seul élément certain, le cours de l’action allait dépendre de ma décision: rester muette ou intervenir. Les deux visions avaient chacune une chance de 50% d’être réalisées. En ce moment, et pour la première fois depuis longtemps, je n’étais certaine de rien.

Quand le téléphone sonna, j’étais en train de réfléchir à la signification de ces deux visions mais aussi à ma décision: fallait-il laisser le destin se produire (c’est-à-dire la première vision)? ou fallait-il l’altérer avec ma contribution? Laila se pencha vers moi, pour me demander mon avis, et j’ai donné la réponse logique: je ne m’y oppose pas et le sujet ne me concerne pas, à elle de prendre sa décision.

Sur le seuil de ma chambre, en l’entendant profaner des excuses, je me retournais brusquement pour lui dire:

“Tu sais quoi, il n’y a pas de mal à ce qu’il vienne! Plus on est de fous, plus on s’amuse.”

Mon côté curieux avait fini par l’emporter. Je voulais juste découvrir ce qu’allait apporter ce futur “alternatif”. Que signifiait la vision lorsque j’y contribuais? Et puis, une petite voix me disait aussi que j’allais éviter une certaine miss grincheuse.

Pendant que nous nous préparions à recevoir notre invité du soir, juste un peu de ménage pour qu’il ait la conviction que sa fiancée était une 7adgua 7orra (comprenez: vraie maîtresse de maison), son téléphone sonna encore une fois. Je ne sais pas pourquoi, la sonnerie avait sur moi un effet désagréable, j’avais un mauvais pressentiment. On aurait dit que mon amie avait le même pincement au cœur, elle ne répondit pas. Deux secondes après, le téléphone se remit à sonner, c’est fou mais j’avais l’impression que la mélodie n’était pas normale: le téléphone criait presque pour qu’on réponde. La personne à l’autre bout du fil devait être bien opiniâtre, elle insistait énormément pour avoir une réponse. Au bout du troisième appel, Laila décrocha finalement et j’entendis:

Oui … C’est moi même… Oui, oui en effet …. COMMENT?” Elle resta silencieuse un bon moment, son visage devenait de plus en plus pâle. Elle repris la conversation en parlant de plus en plus vite, comme si elle allait être à bout de souffle à n’importe quel moment, ne donnant même pas le temps à son interlocuteur d’articuler sa réponse. “Non, non attendez! ce n’est pas possible. Qu’est-il arrivé au juste? quand? où? ….. pourquoi? …. ce n’est pas possible voyons! OK OK taisez-vous et écoutez moi bien: dites moi seulement où il est maintenant? … OK j’arrive tout de suite

En raccrochant, elle tenait à la main un bout de papier sur lequel elle avait griffonné quelque chose, plus probablement une adresse. Elle marcha d’un pas lent vers le canapé, le moment où elle s’assit, elle s’écroula en pleurs, en serrant fort ce papier contre sa poitrine et en pleurant à chaudes larmes.

Pendant ce court laps de temps, j’étais cloutée à ma place, essayant de comprendre la réaction de ma copine mais aussi d’assimiler la situation. Le pincement de cœur avait fait place à un sentiment de détresse. Finalement, en la voyant pleurer, je fus envahie par une angoisse et un désespoir encore plus intenses. Il m’a fallut une seconde de plus pour ressaisir mon esprit et accourir aux pieds de ma colocataire, mon amie, ma sœur.

Elle était absorbée par ses pleurs et répétait sans cesse: “Ce n’est pas possible… ce n’est possible … ce n’est pas possible”. 5 minutes se sont écoulées ainsi… 5 longues minutes qui me semblaient comme une éternité et où mon esprit fut mitraillé par plusieurs pensées, chacune plus atroce que l’autre. Tels des flashs, plusieurs scénarios se succédaient et je m’obstinais à les rejeter les uns après les autres, seulement pour être envahie par une autre vague de possibilités, plus cruelles et plus amères.

Elle releva soudain sa tête, essuya ses lames et me regarda droit dans les yeux :

“- Il a fait un accident en venant ici. Il a été transporté en urgence à l’hôpital. On y va tout de suite! Tu conduis pendant que j’avertis sa famille.

– Qui ça “il”??? mais de qui tu parles? “

Avais-je vraiment besoin d’une réponse claire de sa part? Sans qu’elle le dise, je savais pertinemment de qui elle parlait: Amine!

La suite … Partie 4 
Crédit Photo: Youssef Rhanem
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: